0
le 20 février 2024, par Patrick DENNY, conseiller en art & galeriste

« L’art contemporain c’est pour les riches », « Un enfant de 5 ans en ferait autant »… Qui n’a jamais Ă©tĂ© confrontĂ© Ă  ces clichĂ©s lors d’une visite d’exposition ? Je vous propose un « kit de survie » pour contrer les sceptiques ! Voici 10 idĂ©es reçues sur l’art contemporain que vous pourrez bientĂŽt balayer d’un revers de main…

IdĂ©e reçue N°1: L’art contemporain = on aime ou on n’aime pas ! 🎭

Tiens donc, serait-il donc réduit à un seul type ?

S’il y a bien une caractĂ©ristique incontestable de l’art contemporain, c’est sa diversitĂ© et son impossibilitĂ© Ă  ĂȘtre dĂ©fini de maniĂšre uniforme.

Dire « je n’aime pas l’art contemporain » sous-entendrait connaĂźtre TOUTES ses facettes, ce qui est tout simplement impossible Ă©tant donnĂ© la multitude d’Ɠuvres, de styles et de courants qui coexistent.

De plus, les goûts évoluent avec le temps, réservant ainsi de belles surprises !

IdĂ©e reçue N°2 : Non mais attendez, moi aussi je peux le faire ! 💡

Cette idĂ©e reçue est sans doute l’une des plus rĂ©pandues concernant l’art contemporain. Cependant, elle oublie souvent qu’il y a derriĂšre chaque Ɠuvre un artiste, un travail, une dĂ©marche artistique soigneusement rĂ©flĂ©chie.

Invitez donc ces sceptiques Ă  s’approcher des Ɠuvres, Ă  lire les cartels qui les accompagnent, Ă  feuilleter les catalogues d’expositions et Ă  se renseigner sur l’artiste.

S’ils persistent dans leur conviction de pouvoir faire aussi bien, voire mieux, encouragez-les Ă  se lancer ! Qui sait, un artiste sommeille peut-ĂȘtre en eux ?

IdĂ©e reçue N°3 : L’art contemporain, une affaire de riches ! 💰💰💰

Soyons honnĂȘtes, si vous cherchez une Ɠuvre d’Andy Warhol ou de Jeff Koons, vous devrez probablement casser votre tirelire.

Cependant, il est important de noter que l’art « contemporain » englobe Ă©galement des artistes Ă©mergents, ce qui signifie des prix plus accessibles !

Il existe tant d’artistes talentueux, peu ou pas encore connus, qui proposent leurs Ɠuvres Ă  partir de quelques centaines d’euros pour des Ă©ditions. On en propose aussi chez nous !

IdĂ©e reçue N°4 : L’art contemporain, de toute façon c’est pour les snobs
 💖

Croire que l’art contemporain est rĂ©servĂ© aux snobs est une illusion.

Certes, des personnes « snobs » s’intĂ©ressent Ă  l’art, et il est vrai que l’art peut ĂȘtre perçu comme Ă©tant accessible principalement Ă  une Ă©lite sociale et intellectuelle.

Cependant, l’art est bien plus que cela ! Par essence, il est universel et indĂ©finissable, touchant toutes les classes sociales, traversant les Ă©poques et les cultures.

Il y en a pour tout le monde et pour tous les goĂ»ts. Si vous entendez encore que l’art est rĂ©servĂ© aux snobs, invitez ces sceptiques Ă  explorer les galeries et les musĂ©es. Cela fera toujours un visiteur snob de moins !

IdĂ©e reçue N°5 : Et ça, c’est censĂ© ĂȘtre beau ? 🌟

Cette question nous ramÚne instantanément à nos anciens cours de philosophie.

Si une Ɠuvre ne nous semble pas belle, c’est simplement parce qu’elle ne nous touche pas, et que nous n’y sommes pas rĂ©ceptifs.

Mais cela n’a rien de grave ! La beautĂ© est, par essence, relative et subjective. Si une Ɠuvre ne nous plaĂźt pas, il suffit de passer notre chemin et d’explorer ce que d’autres artistes ont Ă  nous offrir.

En rĂ©alitĂ©, il est mĂȘme rĂ©jouissant de constater que tout le monde n’apprĂ©cie pas les mĂȘmes choses, car cela nous Ă©vite de nous battre sans relĂąche pour les acquĂ©rir. La diversitĂ© est une belle chose !

IdĂ©e reçue N°6 : Je n’y connais rien, ce n’est pas pour moi ! đŸ€”

Beaucoup pensent Ă  tort qu’il faut possĂ©der une certaine expertise pour comprendre l’art contemporain.

Pourtant, contrairement Ă  l’apprentissage d’une langue qui nĂ©cessite une Ă©tude approfondie pour en maĂźtriser les subtilitĂ©s, le langage de l’art fait appel, plus que tout autre domaine, Ă  l’Ă©motion.

Vos yeux, vos Ă©motions, vos pensĂ©es et votre mĂ©moire sont autant d’Ă©lĂ©ments qui seront stimulĂ©s par une Ɠuvre d’art. Cette derniĂšre vous touchera d’autant plus qu’elle ne dĂ©livre pas un message clair et officiel, permettant ainsi Ă  votre sensibilitĂ© de s’approprier l’Ɠuvre.

En somme, l’art est accessible Ă  tous, indĂ©pendamment du niveau de connaissance prĂ©alable.

IdĂ©e reçue N°7 : Ce qui marche c’est la provoc’ !🎹

But what exactly does « what works » mean? If we’re talking about the art market, it’s not entirely true. Many works considered « provocative » will not find takers because they are considered too shocking or excessive.

However, from an art history point of view, it’s not entirely false.

What may have been perceived as provocation at a certain time, like the works of Caravaggio or Manet, now seems quite acceptable to us. Pushing and pushing the limits is also part of the artists’ role.

IdĂ©e reçue N°8 : Ce n'est qu'une histoire d'argent ! 💰

Il est indĂ©niable que l’argent joue un rĂŽle prĂ©pondĂ©rant dans notre sociĂ©tĂ©.

Il est vrai que le prix d’une Ɠuvre est souvent dĂ©terminĂ© par des facteurs qui peuvent sembler superficiels, tels que le rĂ©seau et l’influence de l’artiste et de son galeriste, et qu’il ne reflĂšte pas nĂ©cessairement la qualitĂ© intrinsĂšque de l’Ɠuvre.

Cependant, il ne faut pas se limiter aux quelques centaines d’artistes qui font les gros titres et sont exposĂ©s dans les grandes foires internationales.

Il est important de garder Ă  l’esprit que l’immense majoritĂ© des artistes ne parviennent pas Ă  vivre de leur art, et que de nombreux galeristes ont Ă©galement du mal Ă  joindre les deux bouts. Cela tĂ©moigne du fait que c’est avant tout l’amour de l’art qui les anime.

STEREOTYPE N°9: ARTISTS ARE ALL ECCENTRICS! đŸ§‘đŸŒâ€đŸŽš

Nous regrettons de devoir dĂ©construire le mythe de l’artiste maudit et tourmentĂ©.

Ce n’est pas parce qu’un artiste possĂšde une sensibilitĂ© particuliĂšre et s’efforce de percevoir le monde sous un angle diffĂ©rent qu’il est nĂ©cessairement asocial, renfermĂ©, voire atteint de folie.

Ce sont des individus comme les autres, avec leurs défauts et leurs particularités, mais tout aussi réels et humains.

IdĂ©e reçue N°10 : À quoi ça sert ? đŸ–Œïž

TrĂšs souvent, le sceptique rĂ©pondra Ă  cette question avant mĂȘme que vous ayez eu le temps d’y rĂ©pondre : « L’art ça ne sert Ă  rien. »

Mais c’est justement lĂ  l’essence mĂȘme de l’art : il ne sert pas un but spĂ©cifique !

C’est un Ă©lĂ©ment libre, une conception insaisissable et en perpĂ©tuelle Ă©volution. Il est le reflet d’une pensĂ©e, d’une Ă©motion, d’une Ă©poque, d’un acte… À quoi bon se poser une telle question, alors que la rĂ©ponse dĂ©pend de chacun ?

Je m'appelle Patrick DENNY, je suis galeriste et collectionne de l'art depuis plus de 20 ans. Je partage avec vous mes connaissances pour démystifier cet univers fascinant et surtout vous aider à faire les bons choix !
#ArtContemporain #ArtCollector #ConseilEnArt
sources :
Riseart /Connaissance des arts / Moi-mĂȘme !