Keith Haring

Millésime :  1975

Nation : Etats-Unis

Mouvement artistique : Street art – Graffiti – Pop’Art

Les copains : Andy Warhol, Jean Michel Basquiat, Kenny Scharf, Madonna

Biographie...

De petits bonhommes qui courent sur les murs, s’enchevêtrent et se soutiennent, sans visage, mais dont l’agitation est perceptible. Nous sommes bien dans l’univers de Keith Haring. Né en 1958 à Reading, dans l’état de Pennsylvanie, Keith Haring est un artiste new-yorkais des années 80. Il décède en 1990 à l’âge de 31 ans des suites du VIH.

Keith Haring débute ses études à Pittsburg, où il suit des cours à la Ivy School of Art Professional qui le forme à un graphisme commercial. Un milieu, loin de ses ambitions qu’il abandonne très vite pour se réfugier à New-York. Là-bas, il apprend autant par son cursus à la School of Visual Art que dans la rue. Keith Haring est un enfant de l’asphalte, son indépendance et son art, il les trouve dans le street-Art.

L’art urbain lui apprend à développer son style. Il faut faire vite, faire bien, être efficace. C’est ainsi qu’il va développer un dessin aux lignes rythmées et rapides. Sans travaux préparatoires, Keith Haring, peint à l’instinct et va ainsi se concentrer sur la primauté des lignes, donnant à ses œuvres un graphisme singulier avec un penchant pour la figuration libre.

Le métro va s’avérer être un terrain d’expérimentions idéal pour le jeune artiste en devenir. Sur les emplacements publicitaires laissés en jachère, un panneau noir et mat y est apposé. C’est un véritable appel à la création pour Keith Haring qui s’arme d’une craie blanche et va jusqu’à y réaliser 40 dessins par jour.

Artiste réfléchi, Keith Haring va œuvrer toute sa vie pour la cause sociale. Il va peindre des fresques aux couleurs vives dans des hôpitaux, des orphelinats mais aussi sur le mur de Berlin.

Dans une volonté de s’adresser au plus grand nombre possible et de rendre l’art accessible, il va ouvrir en 1986 son Pop shop. Un magasin où sont vendus des jouets, t-shirts et affiches aux effigies de ses icônes. Une démarche qui va lui être reprochée par le milieu de l’art, mais qui va représenter une petite révolution artistique, jamais vue auparavant.

EN STOCK